Dossiers > Accueil

Communauté

Devenir membre

Qu'est-ce qu'un plan ?


Sommaire


Confrontés à vos premières dissertations de philosophie, vous vous posez souvent la question du plan : « Que dois-je mettre en troisième partie ? », « Dois-je faire un plan dialectique ? », « Doit-on faire deux, trois ou quatre parties ? »…Bien souvent d’ailleurs, dans les questions que vous nous posez, vous nous précisez ce que vous allez dire en première partie, puis en deuxième en nous demandant quoi « mettre » ensuite. Comment résoudre ce problème ?

I / A quoi sert un plan ?

Comme nous l’expliquons sous la rubrique « Méthode », faire une dissertation c’est avant tout répondre à un problème qui est posé par un sujet. Faire un plan consiste donc à mener une réflexion organisée afin de répondre au problème du sujet. Vous saisissez bien alors qu’on ne peut se poser la question du plan tant que l’on n’a pas déterminé le problème du sujet. Vous avez dû le remarquer, nos réponses commencent en général par : « Commencez par vous demander pourquoi on vous pose la question afin de déterminer le problème du sujet. » Telle est en effet la première chose à faire car il est bien difficile d’organiser ses propos pour répondre si l’on ne sait pas à quoi on doit répondre ! Imaginez quel sens aurait un jugement au tribunal si personne n’avait déterminé ce que l’on doit juger, si on ne connaît ni les faits, ni les accusés. Vouloir faire un plan sans avoir posé de problème correspond à une telle attitude.

II / Faut-il faire un plan dialectique ?

Quand on parle de plan dialectique on entend bien souvent : une première partie « Oui » une deuxième partie « Non », ce qui est d’ailleurs gênant pour la troisième partie qui revient généralement à un « Ni oui ni non », un « peut-être », un « Ca dépend », à moins de se dire : « Enfin on va donner son avis » en espérant que celui-ci sera le même que celui du correcteur.